Biologie
Précédent
Suivant
Analyse des hétérocaryons réalisés entre chaque souche mutante et la souche sauvage
  • Afin d'étudier la chaîne de biosynthèse de la méthionine chez un champignon filamenteux à cycle haplophasique, on a isolé sept souches mutantes auxotrophes pour la méthionine.

  • Ces souches sont appelées m1, m2, m3, m4, m5, m6 et m7. Leur phénotype est noté (met-) et celui de la souche sauvage, appelée S, (met+).

  • Des hétérocaryons ont été réalisés entre chaque mutant et la souche sauvage d'une part et entre tous les mutants pris deux à deux d'autre part. On étudie la croissance des hétérocaryons sur milieu minimum.

  • Les résultats sont reportés dans le tableau des données ci-dessous.

mycéliums associés

m1

m2

m3

m4

m5

m6

m7

s

m1

-

-

+

+

-

-

+

+

m2

-

+

+

-

-

-

+

m3

-

-

+

-

+

+

m4

-

+

-

+

+

m5

-

-

+

+

m6

-

-

-

m7

-

+

( + ) : le phénotype des hétérocaryons est sauvage ; ( - ) : le phénotype des hétérocaryons est mutant

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)