Biologie
Précédent
Suivant
Loi de Hardy-Weinberg
Démonstration de la loi

Soit un gène autosomique A dans une population sous deux formes allèliques et de fréquences identiques dans les deux sexes. Comme il y a codominance, la distinction des 3 génotypes est possible.

  • Si on désigne par p la fréquence de l'allèle et q la fréquence de l'allèle avec .

  • Si on suppose que le nombre d'individus dans la population étudiée à la génération n, est très grand et que les croisements s'effectuent au hasard ainsi que leurs gamètes (panmixie et pangamie).

  • Si on admet également qu'il n'y a pas de sélection, de mutation, de migration dans cette population.

  • Si il n'y a pas de superposition de générations dans les croisements.

  • Si les différents génotypes sont viables et féconds.

Les individus de la génération seront considérés comme les descendants de l'union au hasard d'un gamète mâle et d'un gamète femelle.

Par conséquent, si à la génération n la probabilité de tirer un allèle est p, celle de produire après la fécondation un zygote est :

de même pour , celle de produire un zygote est : .

La probabilité de produire un hétérozygote est : .

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)