Il s'agit de la réponse 3.

L'avantage de l'hétérozygote permet le maintien du polymorphisme génétique. Lorsqu'il y a deux allèles la relation p + q = 1 est vraie quelle que soit la génération.

Les valeurs p(equ) et q(equ) annulent le Δp. On les calcule facilement en remarquant que dans la formule donnant le Δp en fonction de p, les termes p, q et W (le dénominateur) sont toujours positifs. Il suffit alors de rechercher les valeurs pour lesquelles le terme entre crochets du numérateur est nul.

On obtient ainsi

ou encore avec w1 = 1-s w2 = 1 w3 = 1-t