Il s'agit de la réponse 1.

Dans ce modèle c'est une caractéristique que R. Fischer associe à l'appellation "théorème fondamental de la sélection naturelle". Ceci n'est exactement vrai que dans le modèle à valeurs sélectives constantes. Cependant, d'une manière générale, la sélection naturelle tend à maximiser le nombre moyen de descendants de la population. S'il existe différentes contraintes (cas du modèle à valeurs sélectives variables par exemple), elle peut simplement tendre vers un optimum proche, mais inférieur au maximum de W.