Biologie
Précédent
Suivant
Conclusion

Bien d'autres études ont été menées sur le mélanisme industriel chez la phalène du bouleau. Cette évolution a également été observée dans d'autres pays Nord-Européens, la Hollande par exemple. L'interprétation générale est que la variation de fréquence des morphes de la phalène est due à la prédation différentielle des oiseaux selon les régions, et aux migrations des papillons entre régions (Majerus, 1998).

Ce phénomène du mélanisme industriel existe également pour plusieurs autres espèces de papillons de nuit. Cependant, tous les mélanismes observés ne sont pas de type "industriel".

Ainsi, chez certains papillons de jours ou chez des coléoptères (coccinelles), de nombreux autres facteurs sélectifs ont été impliqués : propriété thermique liée aux colorations, choix de l'habitat, type de forêt, etc ...

Il convient donc de se rappeler que les facteurs de la sélection naturelle peuvent être multiples et que chaque cas doit être étudié de manière approfondie en évitant les généralisations trop hâtives.

Pour complément de lecture vous pouvez consulter l'ouvrage de Majerus : Melanism, 1998, Oxford University Press, à partir duquel les figures ont été adaptées pour ce programme. Les photographies sont dues à l'amabilité de Paul Brakefield de l'université de Leiden, Pays-Bas.

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)