En faisant le rapport des lignes (2)/(3) nous estimerons les rapports de survie des différents génotypes, que nous normaliserons ensuite pour obtenir des valeurs sélectives relatives.

Nous obtenons ainsi :

Rapport (2)/(3)

0.98

1.12

0.15

Valeurs sélectives relatives

0.88

1

0.13

Nous remarquerons que les génotypes ne sont pas totalement létaux et que les hétérozygotes ont effectivement la valeur sélective la plus élevée.

Cette dernière condition est bien celle qui permet le maintien d'un polymorphisme génétique stable.