Introduction

La nutrition carbonée des végétaux fait intervenir un ensemble de réactions métaboliques originales, que l'on ne retrouve que chez quelques bactéries : la photosynthèse.

La photosynthèse est certainement le phénomène métabolique le plus important dans le monde vivant. En effet, les végétaux verts (chlorophylliens) et certaines bactéries synthétisent leur propre matière organique à partir des substances minérales disponibles dans l'air (le dioxyde de carbone) et dans le sol (l'eau et les sels minéraux). Cette synthèse se réalise grâce à l'énergie lumineuse provenant du soleil (inépuisable) au niveau de structures spécialisées (les chloroplastes) contenant une machinerie complexe et des pigments, dont le plus connu est : la chlorophylle.

La photosynthèse fait intervenir des réactions directement dépendantes de la lumière et un ensemble complexe de réactions biochimiques. Les réactions réalisées au niveau du chloroplaste ont des répercussions sur la vie de la cellule chlorophyllienne, mais aussi indirectement sur l'ensemble des cellules de la plante et, d'une manière encore plus générale, sur l'équilibre de la biosphère.

Naturellement, les cellules des végétaux chlorophylliens utilisent également les autres voies métaboliques rencontrées chez les êtres hétérotrophes (exemple : la respiration).

Ce chapitre sera essentiellement consacré à la photosynthèse des végétaux. Les réactions métaboliques communes aux animaux et aux végétaux (mais aussi aux champignons et aux bactéries) comme la glycolyse, la respiration, les fermentations, seront simplement citées sous forme d'un chapitre de rappel. Elles seront abondamment développées dans le cadre du module de BIOCHIMIE.

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)