La chromatographie est une méthode de séparation des constituants d'un mélange.

Cette technique a été utilisée la première fois en 1906 par Michel TSWETT (1872-1920), botaniste russe, pour la séparation des pigments végétaux colorés.

Cette technique fut appelée chromatographie (du grec chroma ( ), couleur), par référence aux composés colorés qui avaient été alors séparés.

Archer John Porter Martin

1910 -2002

National Institure for Medical Research

London, Great Britain.

Richard Laurence Millington Synge

1914 - 1994

Rowett Research Institute

Bucksburn (Scotland), Great Britain.

Depuis, la technique a connu de nombreuses évolutions au niveau de l'appareillage et du traitement des résultats par l'utilisation de l'informatique, mais le principe est toujours le même.

En chromatographie, le principe de séparation repose sur une différence de répartition des composés d'un mélange entre deux phases, la phase mobile (le gaz vecteur) et la phase stationnaire (imprégné dans la colonne). Le mélange injecté dans la colonne et poussé dans celle-ci par le gaz vecteur, a ses composés qui interagissent différemment avec la phase stationnaire et de ce fait leur progression dans la colonne ne se fera pas à la même vitesse. Ce phénomène d'interaction provoque ainsi la séparation des constituants du mélange. Un système de détection adéquate en sortie de colonne permet de créer un signal qui est enregistré. L'intensité du signal de sortie est proportionnelle à la quantité de composé détecté. On enregistre ce signal sur un enregistreur sous forme de courbes ou "pics chromatographiques".