La contribution des protons à la conductivité vaut ,

celle des hydroxydes .

Les tables donnent pour les conductivités molaires ioniques en solution aqueuse à 298 K :

.

Il existe donc presque un facteur 2 entre ces constantes. Cependant, le de la solution reste toujours nettement basique (voir animation "détermination du coefficient de vitesse par dosage").

A , les concentrations en et en valent respectivement 10-10 et 10-4 mol.L-1, soit 10-13 et 10-7 mol.cm-3.

On obtient donc et .

Le terme dû à la conductivité des ions hydroxyde est donc, à ce pH, environ 106 fois plus grand que celui dû aux protons.