1. Il faut partir d'une formule limite et en déduire les autres par délocalisation progressive de la charge négative. On commence par exemple par la structure de Lewis correspondant à l'ion pour laquelle la charge négative est portée par le carbone benzylique (le carbone non cyclique).

Puis méthodiquement, pour ne pas oublier de structure, on représente pas à pas les différentes formules limites.

2. L'hybride de résonance résulte de la superposition des différentes formules limites de déterminées précédemment. On y porte les charges partielles qualitatives ainsi que les liaisons partielles (en pointillés).