1. La règle d'aromaticité permet de déduire le nombre d'électrons . Pour chaque atome, on examine le type VSEPR (règles de Gillespie), tout en veillant à retrouver le nombre total d'électrons .

3. On se réfère ici au caractère basique de Lewis. Il s'agit d'identifier l'atome le plus apte à capturer un proton par liaison dative mettant en jeu une paire non liante.