Après optimisation les structures présentent les charges partielles suivantes :

Figure 5 : charges partielles portées par la molécule d'acide phosphorique

Figure 6 : charges partielles portées par la molécule d'acide sulfurique

Sur ces molécules, on remarque que les hydrogènes en liaison avec des oxygènes présentent des charges partielles positives. Ce résultat explique le caractère acide de ces composés qui sont alors capables de libérer des protons.

Conseil

Finalement les calculs de chimie quantique permettent d'obtenir une meilleure description géométrique des molécules là où le modèle VSEPR s'avère trop simpliste. Notamment, ces calculs permettent de connaître les charges partielles des atomes constituants les molécules.