Chimie
Précédent
Suivant
Ce qu'il faut retenir de ce chapitre

Il est possible d'exploiter les réactions d'oxydo-réduction pour fournir de l'électricité.

Un générateur de courant électrique, que l'on appelle pile électrochimique, comprend obligatoirement deux électrodes ; chaque électrode est le siège d'une réaction d'oxydo-réduction mettant en jeu une espèce chimique présente dans une solution dans laquelle plonge l'électrode. Dans les exemples présentés dans ce chapitre, les solutions se trouvent dans des compartiments séparés obligatoirement reliés entre eux par un pont permettant la circulation d'ions. La circulation de charges, (c'est à dire le courant électrique) générée par la pile circule dans un circuit fermé partant d'une électrode, passant par l'autre et revenant à son point de départ.

On attribue à chaque électrode un potentiel d'électrode dit potentiel absolu : il s'agit de la différence entre le potentiel de l'électrode et le potentiel de la solution .

On peut mesurer une d.d.p. à l'aide d'un voltmètre entre les deux électrodes d'une pile ; cette d.d.p. correspond à la différence entre les deux potentiels d'électrodes :

Les potentiels absolus ne peuvent pas être mesurés mais les d.d.p. peuvent l'être facilement.

Lorsque le courant qui circule dans le circuit extérieur tend vers zéro, la d.d.p. s'appelle force électromotrice de la pile (f.e.m.). On la note alors .

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)