On utilise les deux ionisations successives de l'atome.

L'énergie nécessaire pour arracher les deux électrons est la somme des énergies de première et seconde ionisation et .

car ne possède plus d'électron ; son énergie est donc nulle (on ne tient pas compte de l'énergie cinétique du noyau supposé fixe).