Il s'agit de montrer comment deux modèles peuvent conduire à la même énergie totale calculée, alors que l'énergie associée aux orbitales diffère d'un modèle à l'autre.