Chimie
Précédent
Suivant
Introduction

On a vu dans le cas de la molécule de dihydrogène comment "l'interférence des ondes atomiques" conduit à une stabilisation du nuage électronique de la molécule, suffisante pour assurer sa cohésion. Le modèle des orbitales moléculaires développé dans ce cas permet d'interpréter simplement la notion de liaison covalente.

Son extension aux autres diatomiques procède d'une démarche similaire à celle suivie pour la description des atomes. En ce sens, il faut considérer la molécule comme un "superatome" pour lequel on définit des orbitales que l'on peuple avec les électrons disponibles dans la molécule pour bâtir les états électroniques.

Une molécule n'est alors stable que si la configuration de son état fondamental électronique conduit à des effets d'interférence cumulés de type liant.

Il est donc fondamental de savoir décrire les orbitales moléculaires et bâtir les configurations électroniques de l'état fondamental pour comprendre la liaison covalente dans ces molécules.

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)