Après identification des orbitales atomiques de valence, on effectue les combinaisons linéaires des OA compatibles en terme de symétrie.

Une méthode graphique de représentation des mélanges d'OA permet de classer les OM obtenues dans l'ordre des énergies, en comparant les effets liants et antiliants.