Pour démontrer que la partie est libre, on peut écrire les quatre vecteurs de cette partie dans la base canonique de .