Le théorème de superposition permet d'énoncer dans le cas d'une distribution discrète de charges que le champ électrostatique créé en un point de l'espace est la somme vectorielle des champs électrostatiques créés par chacune des charges soit :