Physique
Précédent
Suivant
Conclusion

La démarche de modélisation :

  • Principe 1 ou Principe d'inertie : Il existe des repères, pour lesquels un corps isolé a un mouvement rectiligne uniforme lorsqu'ils sont munis de la chronologie privilégiée.

    La relation :"un espace est animé par rapport à un autre d'un mouvement de translation rectiligne uniforme" est une relation d'équivalence".

  • Principe 2 ou Principe Fondamental de la Dynamique : Pour tout système matériel, la classe des espaces galiléens est telle que la résultante des forces extérieures est proportionnelle à l'accélération par rapport à cette classe.

  • Principe 3 ou Principe d'équivalence : Le rapport des masses d'inertie et gravitationnelle est égal à l'unité.

  • Principe de l'action et de la réaction : Si deux corps sont en interaction, la force exercée par le premier corps sur le second est de même intensité, de même direction et de sens opposé à celle exercée par le second sur le premier.

  • Théorème du centre d'inertie : Dans un référentiel galiléen le mouvement du centre d'inertie G d'un système est celui d'un point matériel G où serait concentrée toute la masse du système et auquel serait appliquée la résultante des forces extérieures au système.

  • Théorème de la quantité de mouvement : Dans un référentiel galiléen la résultante des forces extérieures à un système est égale à la dérivée par rapport au temps de la quantité de mouvement du système.

  • Théorème du moment cinétique : Dans un référentiel galiléen, la dérivée par rapport au temps du moment cinétique d'un point matériel par rapport à un point A fixe dans ce référentiel, est égale au moment résultant par rapport au même point A des forces appliquées au point matériel.

Lorsqu'on a affaire à un référentiel non-galiléen, il est indispensable de chercher un galiléen par rapport auquel exprimer les théorèmes généraux et d'effectuer ensuite les transformations cinématiques nécessaires. Les effets d'entrainement et de Coriolis se retrouvent par l'intermédiaire de l'expression complète de l'accélération par rapport au repère galiléen.

La démarche de résolution :

  • Analyser et choisir les référentiels

  • Choisir la base vectorielle

  • Faire un schéma pour placer les vecteurs

Représenter différemment les grandeurs cinématiques et les grandeurs dynamiques Eviter de composer vectoriellement des grandeurs qui n'ont physiquement rien à voir

  • Appliquer les théorèmes généraux sous forme vectorielle

    de la quantité de mouvement, du moment cinétique

    Veiller au choix du point de référence du moment

  • Projeter sur le système d'axes approprié

  • Intégrer les équations différentielles

Ne pas oublier les conditions initiales

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)