1) Le train roule le long d'un méridien vers le Sud avec une vitesse par rapport au référentiel local. Il est soumis à une accélération de Coriolis :

Dans le repère lié à ,on fait le bilan des forces auxquelles le train est soumis dans le plan ( ) perpendiculaire à sa vitesse; on suppose localement le mouvement du train rectiligne uniforme donc on a . Il est aussi soumis à son poids et à la réaction des rails. Le principe fondamental donne :

ou encore

La réaction compense le champ d'attraction terrestre diminuée de l'effet des accélérations d'entrainement et de Coriolis. Or

donc :

2) L'angle d'inclinaison a des rails devrait être tel que :

Application numérique :

Si le plan des rails n'est pas relevé la réaction a une composante perpendiculaire aux rails dirigée vers l'Ouest qui se traduit par un frottement sur le rail Ouest et donc une usure plus importante de celui-ci. Inversement si le train se dirige vers le Nord c'est le rail Est qui est plus usé. Si l'écartement de rails est de l'ordre de , cela correspond à un relèvement d'un des rails de par rapport à l'autre. Cette précision ne peut pas être atteinte lors de la pose des rails (stabilité du ballast) et donc dans la pratique l'un des rails est plus usé que l'autre.