Le générateur alimentant a pour schéma :

Calculons les caractéristiques du générateur de Thévenin équivalent à ce montage.

La f.é.m. est la tension à vide entre et , qui est aussi la tension à vide aux bornes de .

La boucle formée par le générateur, et constitue un diviseur de tension.

En utilisant les notations complexes, compte tenu de la relation ;

cette tension est donc en quadrature avec et a pour valeur efficace

L'impédance interne est celle du montage où l'on n'a conservé que les éléments passifs :

Ce montage se compose d'une bobine en série avec deux branches en parallèle, l'une formée des deux éléments et et l'autre du condensateur.

L'impédance complexe de dipôles associés en série est égale à la somme de leurs impédances complexes ;

pour la branche on a donc :

L'admittance complexe du dipôle équivalent à une association de dipôles en parallèle est égale à la somme des admittances ;

Pour les deux branches : , compte tenu de la relation

Finalement, vu de et , le circuit a pour impédance :

La puissance fournie par un générateur à une charge est maximalesi leurs impédances complexes sont des complexes conjugués.

La charge ayant pour valeur , la condition d'adaptation est donc :

Quand cette condition est réalisée, la puissancedissipée dans a pour valeur

On remplace par son expression :

qui devient , puisque , puis , puisque

Finalement :

Le générateur alimente le montage :

qui est identique à celui de la question 1, dans lequel on aurait remplacé par .

D'où son impédance : , compte tenu des relations précédemment établies. Comme , il y a adaptation entre le générateur et le montage, et la puissance fournie par le générateur a pour valeur .

Toute la puissance fournie par le générateur est transmise à la charge .

La cellule en , qui n'est formée que d'éléments purement réactifs, permet de réaliser une adaptation sans perte d'énergie.