Le déphasage est égal à l'argument de , donc à la somme de l'argument de et de l'argument du second terme ;

l'argument de est égal à ;

donc :  ; quand varie de zéro à l'infini.