1. Le régime est pseudo-périodique (sinusoïdal amorti).

  2. On relève à partir du graphe les valeurs suivantes des extréma successifs :

    Les rapports des élongations successives de même signe sont reportés dans le tableau suivant :

    Les décréments sont constants compte-tenu de la précision des mesures : l'amortissement est bien exponentiel. On propose pour valeur .

  3. La pseudo-période est déterminée à partir des valeurs et correspondant à trois périodes : . On en déduit la pseudo-pulsation .

    Le décrément logarithmique est lié à l'amortissement par la relation . On en déduit .

    Le temps de relaxation est ici .

    Enfin le facteur de qualité peut s'exprimer en fonction du décrément, par la relation approchée . L'application dans l'exercice conduit à .

    Il est possible de déterminer à partir de sa définition , la pulsation propre s'exprimant en fonction de et par la relation . Connaissant les valeurs de , et , on en déduit et . Cette valeur est en accord avec la valeur approchée précédente

Remarque

Le graphique utilisé a été généré en fait dans un tableur, et non relevé expérimentalement, en utilisant l'équation

Les valeurs exactes à déterminer sont donc :

et

La lecture des données à l'écran fournit une précision tout à fait convenable.