A-DE-Z
A-D
Asque

Un asque est une structure qui contient les spores issues de la méiose d'une seule cellule.

Chez certains organismes à cycle haplophasique, la formation de l'asque est particulière.

Codominants

Lorsque l'hétérozygote a1/a2 présente un phénotype qui apparaît comme la somme des phénotypes observés chez les homozygotes al/al et a2/a2, on dit que les allèles al et a2 sont codominants. La codominance se détecte le plus souvent quand le niveau phénotypique auquel on se place permet de distinguer les produits des gènes.

Dominant / récessif (Mendel 1865) :

Se dit d'un allèle ou d'une mutation qui détermine le phénotype d'un hétérozygote. Lorsque l'hétérozygote al/a2 a le même phénotype que l'homozygote al/al, on dit que l'allèle al est dominant sur l'allèle a2 et l'allèle a2 est dit récessif par rapport à l'allèle al.

E-Z
F1

Première génération filiale.

Récessif (Mendel 1865):

Se dit du phénotype qui ne s'exprime pas chez l'hétérozygote, pour un caractère donné.

Se dit aussi d'un allèle ou d'une mutation dont l'expression n'apparaît pas dans le phénotype d'un hétérozygote.

Ce phénotype n'est donc observable que chez les individus homozygotes ou hémizygotes pour l'allèle récessif.

Semi-dominant

Lorsque l'hétérozygote al/a2 a un phénotype intermédiaire entre les phénotypes des homozygotes al/al et a2/a2, on dit que les allèles al et a2 sont semidominants entre eux.

Souche pure

Souche diploïde, formée d'un ensemble d'individus génétiquement identiques et homozygotes, entretenu par des croisements consanguins.

Test-cross (croisement de contrôle)

Chez les organismes diploïdes, croisement d'un individu hétérozygote pour plusieurs gènes avec un individu homozygote récessif pour ces mêmes gènes.