Résumé

Les polysaccharides peuvent être classés sur la base de :

leur composition en monomères :

  • homopolysaccharides ( monomères identiques),

  • hétéropolysaccharides (selon la nature des principales unités osidiques qui les composent).

leur degré de ramification :

  • linéaires (amylose, cellulose, chitine),

  • ramifiés (amylopectine, glycogène).

leur fonction biologique :

  • polysaccharides de réserve que l'on retrouve dans les corps d'inclusion (grains d'amidon, particules de glycogène) servant de réserves métaboliques aux cellules.

  • polysaccharides de structure : participent à l'architecture des parois cellulaires (paroi végétale, paroi bactérienne, cuticule des arthropodes).

Comme pour toutes les macromolécules organiques, on définit pour les polysaccharides des niveaux de structure :

  • structure primaire (Iaire) : enchaînement linéaire ou ramifié d'éléments oligosaccharidiques.

  • structure secondaire (IIaire) correspondant aux formes que peut prendre la séquence correspondant à la structure primaire dans l'espace. La structure cristalline des polysaccharides linéaires montre des conformations hélicoïdales plus ou moins denses (2 à 6 résidus par tour). Ils cristallisent toutefois en adoptant un nombre limité de structures, généralement des hélices simples, doubles co-axiales parallèles ou anti-parallèles, voire des hélices triples.

  • structure tertiaire (IIIaire) correspondant à l'arrangement de plusieurs chaînes.

Les polysaccharides présentent une énorme variété de formes tridimensionnelles, du fait d'un haut degré de liberté conformationnelle autour de chaque liaison glycosidique.

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)