Biologie
Précédent
Suivant
Exercice 2 : Distribution géographique de l'hémoglobine S

Enoncé

En fait plusieurs millions de personnes sont porteuses de l'allèle , mais sa répartition est très particulière (fig. 4). Les populations les plus atteintes par la drépanocytose se situent dans la zone périéquatoriale de l'Afrique de l'Ouest : Sénégal, Bénin, Zaïre et Angola, avec des fréquences de l'allèle S de l'ordre de 0,10 à 0,14 chez les adultes. Les hétérozygotes sont très nombreux, de 25 à 40% des individus selon les régions.

La fréquence de l'allèle est également élevée en Afrique de l'Est, mais elle décroît rapidement vers le nord et le sud. On retrouve l'allèle à des fréquences non négligeables en Sicile et dans le sud de la Grèce. Il est relativement commun dans les populations du moyen orient et se retrouve en Arabie et en Inde. Il est très rare dans les autres populations européennes et asiatiques, et absent dans les populations indigènes d'Amérique.

Peut-on penser que des unions préférentielles entre individus apparentés soient susceptibles d'expliquer l'existence de fréquences d'hétérozygotes aussi élevées que celles rencontrées en Afrique de l'Ouest ? Oui ou Non ?

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)