Biologie
Précédent
Exercice 2 : nouvelles expériences de captures-recaptures

Enoncé

Nous présentons simplement ici les résultats d'expériences de captures-recaptures effectuées dans deux régions proches, mais différentes par leur taux de pollution.

Le tableau suivant résume les résultats obtenus dans des zones boisées "non polluées" de la région du Dorset et dans celles "polluées" situées à proximité de Birmingham (Kettlewell, 1955).

Forme [Carbonaria]

Forme [Typica]

Total

Dorset (1955)

marqués relâchés

marqués recapturés

% de recapturés

473

30

6.3%

496

62

12.5%

969

92

-

Birmingham (1955)

marqués relâchés

marqués recapturés

% de recapturés

154

82

52.3%

64

16

25.0%

218

98

-

Etudiez attentivement ce tableau. Relever ces valeurs dans votre cahier personnel d'expériences. Comparez les différents taux de recapture entre les régions.

La comparaison de ces données met en évidence des différences statistiquement significatives pour les taux de recapture, en fonction des régions.

Ainsi, les deux morphes sont recapturés différemment selon la région. Il apparaît donc que la technique de capture-recapture (qui elle est toujours la même) n'est pas responsable des différences observées.

Kettlewell interprète ces données en termes de survie différentielle, ce qui revient à retenir les hypothèses suivantes :

  1. Les formes claires survivent moins longtemps, et donc les formes mélaniques marquées sont proportionnellement plus nombreuses au bout de quelques jours,

  2. Les formes mélaniques sont moins repérées et donc moins mangées par les oiseaux.

On peut alors en déduire une estimation des valeurs sélectives, en considérant les taux de recapture comme représentatifs des taux de survie.

D'où :

Forme mélanique

Forme claire

CC et Cc

cc

Taux de survie

0.063

0.125

Dorset

Valeur sélective relative

0.0631 / 0.125

w1 = w2 = 0.50

0.125 / 0.125

w3 = 1

Taux de survie

0.523

0.250

Birmingham

Valeur sélective relative

0.523 / 0.523

w1 = w2 = 1

0.250 / 0.523

w3 = 0.48

Ces observations directes mettent clairement en évidence le rôle de la prédation.

Les valeurs obtenues suggèrent ainsi :

  1. que les formes claires sont désavantagées dans les régions polluées et avantagées dans les régions non polluées ?

  2. que les formes mélaniques sont avantagées dans les régions non polluées et désavantagées dans les régions polluées ?

  3. qu'aucune des formes ne présente d'avantage relatif ?

  4. que les formes mélaniques sont avantagées dans les régions polluées et désavantagées dans les régions non polluées ?

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)