Biologie
Précédent
Suivant
Les cycles de vie

La reproduction sexuée d'un organisme implique l'alternance d'une phase haploïde et d'une phase diploïde. Selon les organismes, la longueur relative des phases haploïde et diploïde est très variable. Les passages successifs, au cours des générations, d'un état à l'autre, sont couramment représentés par un cercle qui symbolise le cycle de vie ou cycle biologique de l'organisme considéré. La diversité des organismes eucaryotes à reproduction sexuée se manifeste en particulier par l'état qui est prépondérant dans leur cycle de vie.

La phase diploïde est prépondérante chez les animaux, certaines algues brunes et certains Protistes. Les cellules constitutives de ces organismes, les cellules somatiques sont toutes diploïdes. Seuls les gamètes, produits dans les cellules germinales des organes génitaux, sont haploïdes. Ces organismes ont un cycle diplobiontique, ce sont des organismes diplobiontiques ou diploïdes.

Pour d'autres organismes au contraire les cellules végétatives sont à l'état haploïde, la phase diploïde est le plus souvent réduite au zygote qui subit immédiatement la méiose. C'est le cas des moisissures (champignons filamenteux), des spirogyres et d'autres algues vertes et de nombreux Protistes (Chlamydomonas, Plasmodium). Ces organismes ont un cycle haplobiontique, ce sont des organismes haplobiontiques ou haploïdes.

Un troisième type de cycle de vie est également représenté dans la nature, c'est le cycle haplodiplobiontique, qui caractérise des organismes capables de se multiplier activement aussi bien à l'état haploïde qu'à l'état diploïde. La levure de boulangerie, Saccharomyces cerevisiae, en est un représentant.

Dans la réalité il existe tous les intermédiaires quant à l'importance relative des deux phases.

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)