Biologie
Précédent
Suivant
La reproduction des algues

Chez les espèces unicellulaires, la multiplication se fait par division cellulaire. (photo MPA)

Chez les espèces à thalle filamenteux comme la spirogyre, la reproduction se fait par cystogamie. Toutes les cellules participent à la reproduction. Le contenu du gamétocyste mâle se déverse dans le gamétocyste femelle par l'intermédiaire d'un tube de conjugaison. Le zygote se forme dans le gamétocyste femelle. (photo PG)

La Porphyra est une algue rouge. Le thalle du gamétophyte que l'on voit ici est une fine lame constituée d'une seule épaisseur de cellules. Le sporophyte est filamenteux. (photo MPA)

Dans certaines zones du thalle se différencient des gamétocystes. On voit ici des gamétocystes mâles ou spermatocystes dont le contenu cellulaire est en division pour former des gamètes mâles nageurs ou spermatozoïdes. (photo MPA)

Chez le Fucus, les gamétocystes se différencient dans des structures spécialisées. En période fertile, à l'extrémité du thalle, se différencient des réceptacles sexuels. (photo AV)

En coupe transversale, on peut voir que le réceptacle sexuel contient de petites cavités appelées "conceptacles sexuels". (photo PG)

Les conceptacles mâles contiennent des spermatocystes qui génèrent après méiose 64 spermatozoïdes. (photo PG)

Les conceptacles femelles contiennent des gamétocystes femelles ou "oogone" qui, après méiose, générent huit gros gamètes femelles ou "oosphères". La fécondation a lieu dans l'eau de mer après libération des gamètes. (photo PG)

Chez le Batrachospermum, le gamète femelle n'est pas disséminé. Il reste à l'intérieur du gamétocyste ou "carpogone". Ce dernier est surmonté d'un filament copulateur ou "trichogyne" qui capte les gamètes mâles inertes : les spermaties. (photo MPA)

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)