Formation des racines secondaires

Les racines secondaires apparaissent à une certaine distance de l'apex, et sont initiées au niveau de tissus profonds (péricycle) en face des pôles vasculaires.

Ce phénomène nécessite une dédifférenciation cellulaire et l'organisation de nouveaux méristèmes racinaires. Quelques schémas permettent de montrer les étapes successives :

Fig. 01 : Première étape de la formation de racines secondaires
Fig. 01 : Première étape de la formation de racines secondaires

L'initiation se réalise lorsqu'un certain état de différenciation est atteint. Dans la plupart des cas, c'est au niveau du péricycle (assise de cellules peu différenciée) que les phénomènes commencent. Les cellules du péricycle situées en face d'un pôle vasculaire se divisent (A). Elles se dédifférencient et retournent à l'état méristématique (B). Le massif méristématique formé se développe et forme une extrusion dans le parenchyme cortical (C).

Fig. 02 : Deuxième étape de la formation de racines secondaires
Fig. 02 : Deuxième étape de la formation de racines secondaires

Le massif méristématique s'organise en méristème typique de racine. Son fonctionnement devient alors similaire à celui du méristème racinaire de la racine principale.

Ce type de développement permet de réfléchir à quelques problèmes :

  1. Comme les nouvelles racines apparaissent d'une manière générale en face des pôles vasculaires, elles seront alignées sur deux ou plusieurs génératrices.

  2. La localisation de la formation de nouvelles racines ne semblant pas parfaitement programmée, il est raisonnable de penser que des racines puissent apparaître en des endroits variés. C'est effectivement ce qui se passe pour beaucoup de plantes qui construisent un appareil racinaire à partit de différents endroits de la tige par exemple ; ces racines sont alors appelées "racines adventives".

  3. Selon le développement relatif de la racine principale et des racines secondaires, la morphologie finale de l'appareil racinaire pourra être très différent.

Fig. 03 : Différents systèmes racinaires
Fig. 03 : Différents systèmes racinaires
  • Au centre : un système équilibré qui explore un grand volume dans le sol ; des racines de troisième ordre peuvent compléter ce système.

  • A gauche : un système "pivotant" dans lequel la racine principale a un développement prépondérant ; c'est le cas de nombreuses racines tubérisées, comme la carotte par exemple.

  • A droite : un système fasciculé, la racine principale a avorté et de nombreuses racines de deuxième ordre se développent parallèlement ; c'est le cas des systèmes racinaires des plantes à bulbe pour lesquelles ce sont des racines adventives qui se développent à partir de la base de la tige.

Fig. 04 : Système racinaire et exploration du sol
Fig. 04 : Système racinaire et exploration du sol

Certaines plantes vivant dans des milieux secs peuvent développer leur système racinaire en surface ou en profondeur.

Les fonctions physiologiques des racines seront développées dans les chapitres "La plante et l'eau" et "La nutrition minérale".

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)