Propriétés chimiques

La valeur élevée de l'électronégativité confère à ces éléments des propriétés oxydantes. C'est la possibilité, pour ces éléments, de posséder des degrés d'oxydation négatifs, c'est-à-dire de gagner des électrons, éventuellement jusqu'à la complétion de la sous-couche à 6 électrons. Cette possibilité se limite en fait aux éléments les plus électronégatifs comme l'azote, l'oxygène et le soufre, ainsi que les halogènes, qui peuvent exister respectivement aux degrés d'oxydation , ou .

Egalement, les éléments constituant le bloc - à l'exception de l'oxygène et du fluor - peuvent prendre tous les nombres d'oxydation positifs correspondant à la perte totale de leurs électrons de valence, soit pour électrons . On a par exemple +5 pour , +6 pour . Toutefois, en même temps que augmente, on observe la stabilité croissante des degrés d'oxydation n'impliquant pas les électrons , d'où la stabilité des ions , , , et . Ce don d'électron est un caractère réducteur.

On doit cependant toujours conserver à l'esprit que la taille d'un anion augmentant avec la charge et le numéro atomique , celui-ci devient alors aisément polarisable (cas des ions nitrures , séléniures , iodures , par exemple). De même, lorsque la charge du cation augmente ce dernier devient petit et fortement polarisant (cas de , , ). Dans les deux cas, la liaison présentera un certain caractère covalent.

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)