Chimie
Précédent
Suivant
Les eaux "courantes"

L'eau « naturelle » la plus répandue à la surface du globe, l'eau de mer est loin se pouvoir être considérée comme pure ; le tableau suivant donne les quantités des principales espèces ioniques présentes en moyenne dans l'eau de mer, en plus des ions hydronium et hydroxyde :

Ion

Formule

Concentration massique en

Chlorure

19 497

Sodium

11 049

Sulfate

2 750

Magnésium

1 318

Calcium

422

Potassium

408

Bromure

67

Strontium

8,1

Borate

25,3

Fluorure

1,3

Carbonate

12,2

Hydrogénocarbonate

108

L'eau de consommation courante dite “eau de ville” ou encore “eau du robinet” contient aussi beaucoup d'espèces chimiques, surtout des ions, d'origines très diverses

Espèces

Moyenne

Maximum

Minimum

Unité

Ion Ammonium

50

500

Ion Calcium

100

10

Ion Chlorure

5

200

Ion Fer

100

300

Ion Magnésium

30

50

5

Ion Manganèse

20

50

Ion Nickel

5

50

Oxygène dissous

5

Ion Nitrate

50

Élément Phosphore

300

2000

Ion Potassium

10

12

Ion Sodium

20

100

Ion Sulfate

5

250

Dans le tableau ci-dessus on a reporté les concentrations massiques des ions, molécules ou éléments de la première colonne rencontrées en moyenne dans une eau « du robinet ». Dans la colonne suivante figurent les concentrations massiques maximales admises pour que l'eau soit considérée comme potable et dans la troisième colonne les concentrations massiques minimales d'ions calcium et magnésium pour que l'eau soit apte à la consommation. Les eaux minérales sont également des solutions aqueuses plus ou moins riches en... sels minéraux.

Leur composition varie considérablement suivant qu'elles sont gazeuses ou non :

Eaux gazeuses : (concentration massique en mg.L-1)

BADOIT

190

85

150

10

1300

40

40

-

35

1

St YORRE

90

11

1708

132

4368

174

322

-

-

9

VERNIERE

190

72

154

49

1170

158

18

0

-

1

SAN PELLEGRINO

208

55,9

43,6

2,7

219,6

549,2

74,3

0,45

9

0,52

ARVIE

170

92

650

130

2195

31

387

0

77

0,9

VICHY CELESTINS

103

10

1172

66

2989

138

235

-

-

6

CHATEAUNEUF

152

36

651

40

1799

195

215

1

-

3

VITELLOISE

80

15

6

4

-

85

-

-

-

-

MADONNA

304

64,4

52

11,5

-

31,7

142

1,2

-

0,15

XENIA

59,8

8,7

8

1,2

237,4

17,6

2,9

6,1

3,7

-

QUEZAC

241

95

255

49,7

1685

143

38

1

-

2,1

Eaux « plates » : (concentration massique en mg.L-1)

EVIAN

78

24

5

1

357

10

4,5

3,8

13,5

-

VOLVIC

9,9

6,1

9,4

5,7

65,3

6,9

8,4

6,3

30

-

VALVERT

67,6

2

1,9

0,2

204

18

4

3,5

-

-

VITTEL

202

36

3,8

-

-

306

-

4,6

-

0,28

THONON

108

14

3

1

350

13

9

12

-

-

HEPAR

555

110

14

-

-

1479

-

2,9

-

-

CONTREX

486

84

9,1

3,2

-

1187

8,6

2,7

-

-

SPA

3,5

1,3

3

0,5

-

6,5

5

1,9

7

-

TALIANS

596

77

7

2

290

1530

8

0,5

12

0,35

St AMAND

230

6,6

40

8

280

620

58

1

-

2,6

On constate que si les eaux gazeuses sont très riches en ion hydrogénocarbonate, certaines eaux non gazeuses contiennent des quantités importantes d'ion calcium ou sulfate.

Tous ces tableaux montrent que pour fabriquer une solution au laboratoire, on ne doit pas utiliser ni l'eau « du robinet » ni une eau minérale. L'eau utilisée sera le résultat de plusieurs distillations successives de l'eau de ville que l'on appelle alors de l'eau distillée.

D'autres techniques de purification de l'eau existent :

L'utilisation de résines échangeuses d'ions permet la production d'eau déminéralisée c'est à dire dans laquelle les cations sont remplacés par des ions hydronium et les anions par des ions hydroxyde.

L'osmose inverse à travers une ou plusieurs parois est également utilisée pour éliminer les impuretés de l'eau.

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)