Introduction

Une fois réglée l'identification du siège de l'isochronie, la méthode d'interprétation est la même que la méthode générale. Mais il arrive que la présence de symétries induise des solutions plus rapides.

Soit le composé en (1 centre d'insaturation). On a 4 signaux pour 7 carbones : est-ce un cas du type entier supérieur de ?

Appliquons l' "approche intensité", puis regardons l'intégration du spectre en RMN du proton :

  • il y a deux , celui à 61ppm est presque d'intensité double de celui à 42 ppm

  • le à 14 ppm est aussi intense que le à 61 ppm (on peut noter que le carbone fonctionnel à 167 ppm est ici assez intense)

  • le spectre RMN du proton donne 3 signaux d'intégration 4 / 2 / 6

On déduit directement de l'analyse du spectre RMN du proton que l'on doit avoir 2 isochrones, un et deux isochrones. Au niveau du nombre de carbones, cela nous donne 5 carbones. Restent 2 carbones. D'après le spectre BB, on aurait deux carbones isochrones fonctionnels.Finalement le composé possède une symétrie d'ordre 2, et comme il y a , un carbone est forcément au centre de la molécule, c'est le unique à 42 ppm.

Cas d'une symétrie multiple.
Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)