Résumé

La tension de cycle est la résultante des diverses formes de tension. Elle dépend de la taille des cycles.

  • Petits cycles : 3 et 4 chaînons

Les tensions angulaire et de Pitzer sont fortes.

  • Les cycles à 3 chaînons sont plans.

  • Les cycles à 4 chaînons sont légèrement plissés

Cyclopropane

Cyclopropane

Cyclobutane

Cyclobutane

Il en résulte une tension totale forte.

  • Cycles communs : 5, 6 et 7 chaînons

La tension angulaire est faible.

La tension de Pitzer est variable mais généralement faible car elle est réduite par gauchissement.

Dans le cas cyclohexane, toutes les formes de tension sont minimales et on le considère comme un cycle non tendu

Cyclopentane

Cyclopentane

Cycloheptane

Cycloheptane

La tension totale est faible

  • Cycles moyens : 8 à 11 chaînons

La tension de Van der Waals dans ce cas peut être forte.

La tension d'angle et la tension de Pitzer sont variables.

La tension totale reste appréciable.

Cyclooctane

Cyclooctane

  • Grands cycles supérieurs ou égaux à 12 chaînons

Les angles de liaisons sont normaux.

Les liaisons sont décalées et il n'y a aucune interférence d'atomes à travers le cycle.

La tension totale diminue nettement et on peut la négliger au delà des douze chaînons.

Ces macrocycles ne sont pas tendus

Cyclotétradécane

Cyclotétradécane

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)