Physique
Suivant
Intensité relative des premiers rayons réfléchis ou transmis (cas des lames à faces parallèles en lumière monochromatique)
Cas des lames à faces parallèles en lumière monochromatique

Considérons une lame à faces parallèles d'indice plongé dans un milieu d'indice moins réfringent : . Ici le milieu d'indice est l'air. Un rayon incident arrive sur la lame en un point où il est réfléchi ( pour donner un rayon ) et réfracté suivant .

Au point ce rayon est partiellement réfléchi suivant puis partiellement réfracté pour donner un deuxième rayon parallèle au rayon .

De même en , nous avons un rayon transmis auquel on pourrait associer d'autres rayons .

Un seul rayon incident donne donc une série de rayons par réflexion parallèles entre eux et une série de rayons transmis parallèles entre eux et au rayon incident.

L'amplitude - donc l'intensité - des rayons réfléchis et réfractés par la lame dépend du pouvoir réflecteur de celle-ci.

Soit l'intensité des rayons incidents, l'intensité des rayons après une réflexion et l'intensité des rayons après une réfraction. Le pouvoir réflecteur est défini, en supposant que la lame n'absorbe pas la lumière, par: soit

L'intensité du rayon vaut alors: ,

celle du rayon vaut: 

quant au rayon son intensité est:

Exemple

Prenons par exemple: pour une lame de verre d'indice sous incidence quasi normale, alors

Nous ne considérerons que les deux premiers rayons réfléchis dans nos calculs puisque l'intensité des rayons suivants est négligeable par rapport à celle des deux premiers.

Complément

Le cheminement des rayons lumineux à travers une lame mince d'épaisseur constante est visualisée dans l'animation suivante:

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)