Démonstration

Une bobine parcourue par un courant variable est traversée par un flux magnétique variable ; d'après la loi de Lenz, il y apparaît donc une f.é.m. s'opposant aux variations de flux :

Comme par définition de l'inductance de la bobine : , nous avons :

Si le courant variable parcourant la bobine a pour intensité , alors, comme avec la convention de signe choisie , il vient :

or :

d'où les relations :

Dans une bobine, la tension est en avance de sur le courant (ou, ce qui revient au même, le courant est en retard de sur la tension). On dit aussi que la tension est en quadrature avant par rapport au courant.

Le vecteur représentant la tension a donc une longueur proportionnelle à et fait un angle de avec le vecteur représentant l'intensité, pris comme origine des phases.

En notation complexe :

comme : , nous avons les relations :

à , le nombre complexe représentant la tension aux bornes d'une bobine est un point de l'axe imaginaire.