Physique
Suivant
Ouverture

Une introduction ne devrait jamais être considérée comme n'étant pas encore le sujet ...

C'est par là que l'on est conduit à y entrer, c'est par là que s'expriment la situation générale et l'intention du discours. Premier tour d'horizon par rapport auquel il convient de se situer soi-même.

La définition de ce que l'on entend par situation n'est pas anodine, car toute définition est déjà une "fermeture" (ne serait-ce qu'au sens étymologique du terme ...).

Mais une définition accepte plus ou moins d'ambivalence et d'ambiguïté : qualités que l'on a le plus souvent tendance à éliminer au profit de la précision des concepts lorsque l'on pratique des sciences dites "exactes".

Le terme de fermeture (ou de clôture) est utilisé ici au sens usuel qu'on lui donne en physique, par exemple, dans la distinction entre système Ouvert et système Fermé : un échange est ou n'est pas possible entre ce qui est considéré comme le système physique et son extérieur.

Si le système est réputé ouvert, ou si on le considère comme partie d'un système plus grand qui le contient, on est alors amené (le plus souvent) à cerner la difficulté en réduisant cet extérieur à une "action" sur le système, par laquelle cet extérieur sera représenté et remplacé.

Il arrive assez souvent que la réduction (d'une situation complexe à une situation plus simple) soit productrice et que la clôture soit "opérationnelle" (on en verra de nombreux exemples).

Assez souvent : au point que l'on oublie parfois qu'il ne s'agit que d'un moyen (qui n'est pas universel et qui s'enferme dans ses propres limites). Ou qu'il ne s'agit que d'un mode de représentation de la réalité. Que cette réalité certes, s'exprime bien (pour une part), mais aussi est masquée (pour une autre) par un tel mécanisme de représentation.

Il arrive aussi parfois que cette réduction fasse perdre l'essentiel des significations. On sait bien toutefois, que l'on peut éviter ce piège de la confusion entre les différents niveaux (de la réalité, et de ses représentations), par la "distanciation" que permettent d'instaurer leurs interprétations :

  • dans le cas des sciences de l'Homme (ou de la Vie) : où l'extérieur à soi (ou encore l'extérieur à l'organisme) est reconnu comme ayant des fonctions complexes : processus d'identifications, de projections, de structurations, de mise en relations entre différents niveaux de structures et entre différents niveaux logiques, activation de différents processus (locaux et globaux) etc ...

  • dans le cas de certaines situations décrites par la physique fondamentale aussi : étude par exemple de l'interaction entre un atome et un extérieur à lui, qui nécessite un formalisme capable de traiter de la modification de structure, lequel ne se réduit pas, là non plus, à une explicitation en terme "d'action" au sens strict de ce terme; ou bien étude des situations instables qui remettent en cause le principe usuel de causalité et s'inscrivent dans une théorie des "catastrophes"; ou d'autres encore qui bousculent les principes d'invariance : de la masse, de la longueur ou du nombre de particules d'un système, etc ...

Interprétations nécessaires, donc, qui permettent de "comprendre" différents niveaux de représentation d'une réalité, d'en saisir les liens et leurs significations, d'élaborer de nouvelles représentations et interprétations portant sur un niveau de complexité plus élevé.

Voilà donc annoncées quelqu'une des "intentions" de ce document de travail, qui devraient (modestement) favoriser la possibilité d'interprétation de la démarche générale qu'il propose, tout autant que celle de ses contenus particuliers.

Se situer soi-même par rapport à cette démarche et à ce contenu constitue une exigence assez dure, puisqu'il s'agit en quelque sorte de s'appliquer à soi-même cette démarche, de façon réflexive...

Ce qui implique de reconnaître la nécessité de remettre en cause certaines représentations qu'on aura pu soi-même élaborer dans le premier temps d'un long travail... pour accéder finalement à un niveau de cohérence supérieur ... dont on aura compris que la "supériorité" ne devrait être que très éphémère !!!

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)