Biologie
Précédent
Suivant
Test de dominance

Les deux situations génétiques (gènes mutés différents ou gène muté commun ) ne sont distinguables phénotypiquement que si les mutations sont récessives.

En effet, dans le cas de mutations affectant des gènes différents, si la mutation dans un des gènes est dominante, le phénotype observé sera mutant, malgré la présence de l'allèle sauvage du même gène apporté par l'autre génome muté.

Pour tester la récessivité ou la dominance des mutations, le généticien réalise un test de dominance.

Il y a récessivité des mutations, lorsque la réunion, dans un même cytoplasme, d'un génome muté et d'un génome sauvage conduit à un phénotype sauvage.

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)