Introduction

Le groupe des champignons compte 120 000 espèces dont 18 000 espèces lichéniques. Ces organismes nécessitent beaucoup d'eau pour accomplir leur cycle biologique et ils ne vivent donc que sur des milieux terrestres très humides ou en parasitant d'autres êtres vivants. Ne possèdant jamais de chlorophylle ni de plastes, ils sont hétérotrophes pour le carbone, contrairement aux autres groupes végétaux. Les premiers champignons seraient apparus au précambrien il y a 600 millions d'années. Il existe deux hypothèses quant à leur origine :

  • La première propose qu'ils dériveraient d'algues eucaryotes ayant perdu leurs plastes et leur complexe pigmentaire. Les champignons supérieurs ou mycophytes - comprenant les zygomycètes, ascomycètes, et basidiomycètes - ne possèdent pas de cellules reproductrices mobiles (zoïdes) et seraient donc apparentés aux algues rouges. Les champignons inférieurs ou phycomycophytes - regroupant les phycomycètes, mycomycètes et trichomycètes - possèdent des celulles reproductrices mobiles et seraient apparentés à certains groupes alliés aux algues brunes comme les chrysophycées et les xantophycées. Cette origine serait alors multiple et les champignons constituerait un groupe polyphylétique.

  • La seconde hypothèse propose que les champignons dériveraient des plus simples au plus complexes d'un ancêtre commun, un protiste indifférencié parmi les premières cellules eucaryotes. On parle dans ce cas d'une origine monophylétique et les champignons constirueraint un règne distinct du règne végétal et du règne animal.

Bien que les champignons soient traditionnellement classés parmi les végétaux car ce sont des organismes fixés, ils en diffèrent fortement par le fait qu'ils sont hétérotrophes pour le carbone comme les animaux.

1. Adaptation à l'hétérotrophie,

2. Morphologie des champignons actuels,

3. Reproduction des champignons

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)