Conditions de germination

Tout le monde a fait germer des graines de haricot ou de petit pois. Il suffit de placer les graines sur du coton humide dans un récipient et de les laisser à la température de la pièce.

Après quelques jours, les graines germent. Lorsque des graines de pois sont placées en condition de germination sur du coton humide, on constate une augmentation de la masse de matière fraîche.

Cette augmentation se réalise en deux phases :

  1. une première augmentation rapide correspond à une simple imbibition de la graine sèche. Cette phase est réversible.

  2. lorsque la radicule sort, une augmentation exponentielle de la masse correspond alors à la croissance de la racine puis de la tige épicotylée. Cette deuxième phase est irréversible.

On peut essayer de caractériser les facteurs essentiels nécessaires à la germination :

  • L'eau : Elle est absolument nécessaire. En son absence, la graine reste sèche et peut être conservée longtemps sans changer d'état. La première phase de la germination est un gonflement qui est dû à l'imbibition de la graine.

  • L'oxygène : En même temps que l'imbibition, on constate que les graines qui étaient en vie ralentie, se remettent à respirer. Si l'on met trop d'eau dans le récipient, les graines ne germent pas. C'est en fait que la pellicule d'eau empêche l'oxygène, peu soluble de parvenir à la graine.

  • La température : La vitesse de germination est fonction de la température. L'optimum est variable selon les plantes. Le pourcentage de germination montre une relation plus complexe dans le cas de graines dormantes.

  • La lumière : Notre haricot pouvait germer aussi bien à la lumière qu'à l'obscurité. Il n'en est pas de même de toutes les graines. Voir dans ce chapitre la page "photosensibilité".

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)