La feuille

C'est l'organe assimilateur par excellence. Aplati en un limbe plus ou moins découpé au sommet d'un pétiole, une feuille se rattache à la tige qui la porte au niveau d'une gaine élargie. C'est un organe à symétrie bilatérale à structure anatomique très particulière.

Une feuille de laurier nous donnera un bon exemple de l'anatomie d'une feuille.

Fig. 01 : Coupe d'une feuille de laurier
Fig. 01 : Coupe d'une feuille de laurier

Au centre de la lame cellulaire fine du limbe, la partie renflée qui apparaît ici indique l'endroit où a été coupée la nervure centrale de la feuille.

Fig. 02 : Le cylindre central
Fig. 02 : Le cylindre central

Dans la nervure centrale, un faisceau xylèmo-phloèmien de structure classique s'étale. C'est lui qui est chargé d'irriguer la feuille vivante.

Fig. 11 : Le limbe
Fig. 11 : Le limbe

Les structures foliaires les plus originales apparaissent dans le limbe. Il est recouvert d'un épiderme inférieur à stomates et d'un épiderme supérieur fortement cutinisé.

L'écorce d'un limbe foliaire comprend deux sortes de parenchymes : parenchyme palissadique (a) et parenchyme lacuneux (b).

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)