Chimie
Précédent
Suivant
Polarisation des liaisons

Dans une molécule diatomique homonucléaire (composée d'atomes de même type), le nuage électronique se répartit équitablement sur les deux atomes.

Dans une molécule diatomique hétéronucléaire, l'atome le plus électronégatif polarise le nuage électronique à son profit. La densité de ce nuage dans cette molécule n'est pas égale à la somme des densités atomiques.

Molécule HCl : somme des densités atomiques et densité réelle

Molécule HCl : somme des densités atomiques
Molécule HCl : somme des densités atomiques
Molécule HCl : densité réelle
Molécule HCl : densité réelle

On rationalise ce déplacement du nuage électronique par la notion de charge partielle. L'atome qui s'enrichit d'une portion du nuage électronique porte alors une charge partielle ; l'atome qui s'appauvrit porte une charge partielle positive . La charge partielle s'exprime en fraction d'électron. Elle est généralement comprise entre 0 et 1.

Pour faire apparaître simplement cette polarisation de la liaison, on porte les charges partielles sur un schéma étendu. Il vient par exemple pour la molécule de chlorure d'hydrogène :

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)