Pourquoi les dérivés azotés sont-ils si nombreux à être explosifs ?

La plupart des réactions explosives sont en fait des réactions radicalaires. Il y a plusieurs raisons à l'explosivité :

  • L'endothermicité du réactif de départ, c'est-à-dire son instabilité vis-à-vis de ses produits de décomposition. Dans le cas de l'azote, la très grande stabilité du diazote fait que beaucoup de composés azotés (hydrazine, acide azothydrique , etc.) sont endothermiques, en particuliers ceux qui contiennent des liaisons simples , et des groupements . Ils dégagent donc beaucoup de chaleur en redonnant .

  • Le couplage entre la réaction exothermique qui augmente la température et l'accélération de la réaction (à cause de la loi d'Arrhénius). Dans ce cas, tout dépend de la possibilité d'évacuer la chaleur produite lors de la réaction.

  • L'augmentation du nombre de moles lors de la réaction, qui amène à créer une expansion volumique, donc une onde de choc dans certaines conditions.

  • Les réactions de « branchement », au cours desquelles un radical en donne deux ou plus. C'est le cas ici : les premières étapes de décomposition des nitrates, nitrites, etc. créent des radicaux comme , ou , qui sont doubles ou triples ; ceux-ci peuvent ensuite mener à la formation de plusieurs radicaux, par réaction avec une espèce non-radicalaire.

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)