Chimie
Précédent
Suivant
Choix et précision de la verrerie de laboratoire

Il existe différents types d'éléments de verrerie qui permettent de mesurer des volumes de solutions avec des précisions différentes. Il faut utiliser celui dont la précision est adaptée à l'usage prévu.

Becher

Certains sont gradués mais de façon très approximative (10 à 20 % d'erreur !).

Ils servent à contenir le liquide, sans indication précise de volume.

Erlenmeyer

Certains sont gradués mais de façon très approximative (10 à 20 % d'erreur !) Ils servent à contenir le liquide, sans indication précise de volume.

Le col étroit permet d'éviter les projections.

Ils sont préférés aux bechers lors d'un dosage si l'on n'a pas besoin d'introduire d'électrodes dans le récipient.

Eprouvette graduée

Elle permet de mesurer tout volume inférieur à la capacité maximale. L'erreur sur le volume mesuré dépend de la capacité de l'éprouvette.

Par exemple, pour mesurer un volume de 40 mL il vaut mieux utiliser une éprouvette de 50 mL (graduée au mL) qu'une éprouvette de 250 mL (graduée tous les 2 mL).

La précision étant de l'ordre du mL, l'éprouvette ne doit être utilisée que si l'on n'a pas besoin de connaître très précisément de volume : Exemples d'utilisation :

  • mesure du volume d'un réactif introduit en large excès

  • mesure du volume d'un solvant pour une recristallisation ou une extraction

Burette

Elle permet de connaître précisément le volume écoulé.

Pour une burette de 25 mL de classe A le volume est mesuré avec une tolérance de +/- 0,03 mL.

On utilise une burette lors d'un dosage.

Fiole jaugée

Elles sont étalonnées pour contenir un volume spécifié lorsqu'elles sont remplies jusqu'au trait gravé sur leur col.

Pour une fiole de 50 mL de classe A, la tolérance est +/- 0,05 mL.

La fiole est utilisée pour préparer un volume précis de solution par dilution ou par dissolution d'un solide.

Pipette

Elle permet de transférer un volume exactement connu d'un récipient à un autre.

Une pipette jaugée délivre un volume fixe, tandis qu'une pipette graduée permet de délivrer tout volume jusqu'à la capacité maximale.

Une pipette de 10 mL de classe A a une tolérance de +/- 0,02 mL.

Une pipette de 10 mL de classe B a une tolérance de +/- 0,04 mL.

Exemple : prélévement d'un volume connu d'une solution à doser.

Si une dilution doit se faire à partir d'un volume à prélever trop faible, il convient de procéder en deux étapes successives (double dilution) en fabriquant une solution de concentration intermédiaire puis en diluant à nouveau cette dernière.

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)