Chimie
Précédent
Suivant
Equilibrage d'une demi équation redox

La détermination des coefficients stoechiométriques d'une réaction d'oxydoréduction est moins simple que pour une réaction acidobasique par exemple où les coefficients stoechiométriques sont le plus souvent égaux à 1. Comme c'est souvent en solution aqueuse que se posent le plus de difficultés, c'est dans ce milieu que nous allons préciser la méthode d'équilibrage.

On commencera toujours par équilibrer chaque couple rédox suivant une équation bilan qui fera donc intervenir nécessairement des électrons. Cette écriture (demi équation) est purement formelle et ne signifie pas que les électrons soient nécessairement des intermédiaires réactionnels.

Les demi équations faisant intervenir d'une part l'oxydant capteur d'électrons (réaction de réduction) et d'autre part le réducteur donneur d'électrons (réaction d'oxydation) sont ensuite couplées de manière à faire disparaître la présence d'électrons. Cela permet en quelque sorte de refléter l'échange d'électrons.

La difficulté principale réside dans l'équilibrage de chaque demi équation. Deux méthodes permettent d'aboutir à ce résultat :

  • la méthode dite "directe" et

  • la méthode utilisant les nombres d'oxydation

Leur différence repose sur l'ordre choisi pour valider les règles de conservation.

Explication

Pour expliquer ces deux méthodes, le mieux est de l'illustrer par un exemple qui sera développé aux paragraphes suivants :

Equilibrer la demi équation rédox transformant l'oxydant ion dichromate en réducteur ion chrome III .

Cette demi - équation rédox correspond au couple .

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)