Physique
Précédent
Suivant
L'oscillateur harmonique amorti

Un système physique en évolution dissipe généralement de l'énergie (par frottement, par effet Joule, etc.) : l'énergie totale ne se conserve plus dans le temps. Le système est amorti.

Supposons que le système étudié dans la page précédente dissipe de l'énergie. On constate que l'amplitude des oscillations décroît au cours du temps : les oscillations sont harmoniques amorties (ou pseudo-sinusoïdales ou pseudo-périodiques).

Les oscillations sont libres (excitation très brève produite par les conditions initiales ; il n'y a pas d'excitation pendant les oscillations).

Le système physique est décrit par le modèle de l'oscillateur harmonique amorti.

On distingue différents régimes d'évolution : apériodique, critique et pseudo-périodique.

Les figures ci-dessous montrent, à titre d'exemples, deux réponses de tels oscillateurs. Remarquez que, dans les deux cas, l'amplitude des oscillations décroît en fonction du temps. Dans le cas d'un amortissement grand, il n'y a plus d'oscillations.

Régime pseudo-périodique

Amortissement « grand »

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)