Biologie
Précédent
Suivant
Remarques concernant l'implication des hétérochromosomes dans la viabilité et la fertilité des drosophiles
Remarque

Les drosophiles de caryotype XXX éclosent mais ne survivent pas. Les drosophiles de caryotype Y0 meurent au stade embryonnaire. On peut donc conclure que :

  • Chez la drosophile, le chromosome X est indispensable pour la viabilité de ces mouches.

Le fait que les mouches XXY soient des femelles fertiles et les mouches X0 des mâles montre que :

  • chez la drosophile, le sexe est déterminé par le nombre de chromosomes X (2X déterminent une femelle, 1X détermine un mâle). En fait c'est le rapport : nombre d'autosomes/nombre de chromosomes X qui détermine le sexe chez la drosophile.

Le fait que les mouches X0 soient stériles indique que :

  • le chromosome Y est indispensable pour la fertilité de mâles.

Remarque : Qu'en est-il chez l'homme ?

Le caryotype 45, X0 est également observé : voir syndrome de Turner .

Le caryotype 47, XXY est également observé : voir syndrome de Klinefelter .

Le caryotype 45, Y0 est létal : le chromosome X humain est donc également indispensable à la viabilité.

Le caryotype 47, XXX est viable et fertile ().

Le caryotype 47, XYY est fréquent : ces individus sont fertiles.

NOTA : ajouter les fréquences Fichier à finir.

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)