Biologie
Précédent
Cartographie des gènes de la drosophile

Thomas Hunt Morgan et ses élèves ont été les premiers à cartographier des gènes en les positionnant les uns par rapport aux autres. Ce travail a été réalisé chez la drosophile grâce aux nombreux mutants obtenus et étudiés par cette équipe. Morgan a obtenu le Prix Nobel de Physiologie et Médecine en 1933.

Alfred H. Sturtevant (l'un des étudiants de T. Morgan) a été le premier à utiliser les postulats de Morgan pour ordonner les gènes les uns par rapport aux autres.

A.H. Stutevant a montré que :

  • les fréquences de recombinaison sont additives,

  • la fréquence de recombinaison entre deux gènes situés sur le même chromosome (liés) permet d'estimer la distance qui les sépare.

A. H. Stutevant publia en 1913 avec T. Morgan la première carte génétique en positionnant 3 gènes sur le chromosome X. (cf. Travaux de Sturtevant)

En hommage à Thomas Hunt Morgan, l'unité de distance génétique sur les cartes est appelée Morgan. Un centimorgan (cM) correspond à la distance séparant deux loci entre lesquels dans 2 % des méioses se produit un crossing-over (fréquence de recombinaison de 1% ).

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)