Les gymnospermes - Organes reproducteurs

Les organes reproducteurs sont regroupés en fleurs encore peu évoluées chez les gymnospermes. C'est à l'intérieur de certains organes de ces fleurs que les gamétophytes se développeront. Les conifères sont des espèces dioïques ou monoïques mais leurs fleurs sont toujours unisexuées.

L'organe reproducteur femelle

Les fleurs femelles de conifère sont regroupées en cônes plus ou moins allongés (ex : la pomme de pin). Le cône est un ensemble de fleurs femelles ou inflorescence femelle. Les fleurs s'insèrent en spirale sur l'axe du cône et chacune est constituée d'une bractée (écaille réduite) à l'aisselle de laquelle se trouve une écaille ovulifère portant le plus souvent deux ovules.

Coupe Longitudinale de cône femelle de pin
Coupe Longitudinale de cône femelle de pin

br : bractée ; ec : écaille ovulifère ; o : ovule=fleur femelle

Cône femelle de pin
Cône femelle de pin
Schéma d'ovule de pin
Schéma d'ovule de pin

Les ovules sont nus sur l'écaille ovulifère, ou feuille carpellaire, directement accessibles au pollen. Il n'y a pas de chambre pollinique comme chez l'ovule des préspermaphytes et l'ovule est toujours entouré par un seul tégument protecteur. Ce tégument renferme le nucelle ou macrosporange dans lequel se forme apres méiose quatre macrospores. Trois dégénèrent, la macrospore restante se développe au sein du nucelle par mitose pour donner le gamétophyte femelle ou "endosperme".

L' endosperme, bien que réduit à quelques centaines de cellules possède encore deux archégones rudimentaires qui se différencient au pôle apical ou pôle micropylaire. Une seule oosphère par ovule sera fécondée.

L'organe reproducteur mâle

Les fleurs mâles forment de petits cônes constitués uniquement d'étamines insérées en spirale sur un petit axe court. Ces étamines, aux formes diverses, sont de petites écailles crochues chez le pin. Elles portent sur leur face inférieure deux sacs polliniques. A l'intérieur de ces sacs polliniques a lieu la méiose pour donner des microspores qui ne sont pas disséminées, mais qui se développent par mitose pour donner les gamétophytes mâles ou grains de pollen, très réduits (quelques cellules) qui eux seront disséminés. Ces grains de pollen sont anémophiles, c'est à dire qu'ils sont véhiculés par le vent, et c'est pour cette raison qu'ils sont munis de deux sacs aérifères ou "ballonets".

Cône mâle de pin
Cône mâle de pin
Schéma de grain de pollen de pin
Schéma de grain de pollen de pin
Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)